Actualités


5,8 % de rendement des placements au 31 mai 2021 (1.1-31.5.2021) Taux de couverture estimé de 126 % à fin mai 2021

L’estimation du taux de couverture est toujours un peu délicate. Alors que le rendement des investissements est exact et que les coûts de gestion des actifs et de gestion sont relativement bien connus, il est beaucoup plus difficile d’estimer l’évolution des provisions techniques. Qui prend sa retraite l’année suivante et opte pour la rente de vieillesse? Qui reçoit une décision de l’AI imposant à la Caisse de pension Veska de verser une nouvelle rente d’invalidité? Combien de décès d’actifs et de retraités aurons-nous en 2021? Bien qu’il y ait des valeurs pour tout selon le «tarif d’assurance», il reste donc toujours des impondérables.

En supposant que tout évolue selon le «tarif», nous estimons actuellement à 126 % le taux de couverture à la fin mai 2021.


Explications concernant le certificat d’assurance 2021 de la Caisse de pension Veska

Le certificat d’assurance 2021 indique entre autres les prestations de risque assurées pour les cas de décès et d’invalidité, de même que les prestations de vieillesse projetées à l’âge de la retraite et le financement de vos cotisations et de celles de l’employeur.

EN SAVOIR PLUS


3,8 % de rendement des placements au cours de l'exercice 2020 (1.1.-31.12.2020) Taux de couverture de 120,4 % à fin décembre 2020

Maintenant que les chiffres définitifs des comptes annuels sont disponibles, un résumé peut être fait. Avec une performance nette de 3,8 %, un bon résultat «relatif» a été obtenu par rapport au taux de référence de 3,1 %. Dans le cadre de la comparaison transversale, Pictet LPP 2015-40 a conclu (sans tenir compte des coûts) à 4,0 % et le baromètre UBS CP à 4,5 %, mais un peu mieux en termes «absolus».

EN SAVOIR PLUS


Le tournant est-il atteint? +2,4% de retour sur investissement fin nov. 2020

Avec le résultat des élections et le changement de président qui en sera la conséquence aux États-Unis, ainsi qu'une première percée dans la recherche d'un vaccin anti-COVID 19, l'optimisme est de retour sur les marchés d’investissements en novembre 2020. En particulier, ce sont les marchés mondiaux des actions qui se sont améliorés de plus de 10 % dans certains cas en novembre. Nos obligations en devises étrangères ont également enregistré des résultats très positifs. Avec le ralentissement de l'économie mondiale, le prix de l'or a baissé, ce qui a permis à nos investissements dans celui-ci d’augmenter.

Entre-temps, nous avons à nouveau été rattrapé par la réalité au cours de la première moitié du mois de décembre. La deuxième vague de Covid 19 s'avère plus forte que la première de mars/avril dernier. Bien que la population semble mieux préparée cette fois-ci, le confinement éventuel, l'atteinte des limites de capacité dans les hôpitaux et le va-et-vient sur les programmes d'aide gouvernementaux sont à nouveau des sujets préoccupants. Jusqu'à présent, les marchés des investissements n'ont pas réagi négativement à ces développements. On s'attend à une forte reprise économique à partir du deuxième trimestre 2021.

Estimation du statut de financement à fin novembre 2020
Le taux de financement estimé du fonds de la caisse de pension Veska s'est amélioré de 4,6 % à 122,5 % par rapport au mois d'octobre précédent.


-1,6 % retour sur investissement fin octobre 2020

Fin octobre, l'incertitude quant à l'issue des élections présidentielles américaines et la "deuxième vague du Covid-19" ont eu un impact négatif sur les marchés mondiaux d’investissements. L'optimisme quant à la fin prochaine ou très attendue de la pandémie a fait place à des craintes renouvelées de confinement imminent et de ralentissement économique. En conséquence, les marchés boursiers ont subi de nouvelles pertes en octobre.

Pour la première fois, des doutes apparaissent également quant à la volonté ou à la capacité des gouvernements à mettre en œuvre de nouveaux programmes de relance économique. La longue durée de la crise met à rude épreuve non seulement les finances, mais également le sentiment de sécurité de l'emploi et, surtout, les nerfs des citoyens. Il faut espérer que les mesures impopulaires que sont la fermeture de clubs, de restaurants, d'écoles et de magasins ne seront pas réitérées.

Taux de couverture à fin octobre 2020
Le taux de couverture de la caisse de pension Veska a diminué de 2 % par rapport à septembre, pour atteindre un taux de 117,9 %.


-0.35% Retour sur investissement fin septembre 2020

Ces derniers jours, les experts (Secrétariat d'Etat à l'économie SECO) ont estimé l'effondrement du produit intérieur brut suisse causé par la crise du Covid-19 à seulement -3,8% pour l'année 2020. Cette estimation est donc moins pessimiste que celle de l'été 2020, et une reprise de la croissance de +3,8% est attendue pour 2021, ce qui rend cette estimation à nouveau optimiste. Cependant, dans le même temps, le nombre d'infections dans toute l'Europe est à nouveau en rapide augmentation, de même que les hospitalisations et le taux de mortalité. C'est pourquoi nous devons parler d'une "deuxième vague" effective. Les politiciens tentent de lancer des programmes de soutien économique, augmentant une fois de plus l'endettement et ce, afin de freiner les faillites d'entreprises et la hausse du chômage. Cette pandémie, présente depuis de nombreux mois déjà, est également éclipsée par les élections présidentielles américaines qui auront lieu début novembre. Les marchés d’investissements sont donc soumis à une plus grande incertitude encore. Néanmoins, ceux-ci se maintiennent encore à un niveau étonnamment élevé.

Fin septembre 2020, le rendement annuel du Fonds de pension Veska était légèrement négatif, ce qui signifie qu'en 2020, aucun argent n'a encore pu être "gagné" grâce nos investissements.

Taux de couverture à fin septembre 2020
Le taux de couverture de la caisse de pension Veska ne s'est que très légèrement amélioré par rapport au mois d'août, à savoir de 0,1 % pour atteindre un taux de 119,9 %.


-0,5% de retour sur investissement à fin août 2020

La reprise économique s'est depuis considérablement ralentie. L'évolution dans les différents pays est très différente. La « deuxième vague » est aussi un sujet de discussion, certes très modéré, mais qui a déjà conduit ici et là à un durcissement des mesures d'hygiène. Il s'avère qu'une vaccination fiable contre le virus corona prendra encore du temps, même si les gens n'aiment pas entendre cela. Avec un certain respect, vous devez reconnaître qu'avec l'hiver à venir, la grippe « normale » menace à nouveau, ce qui, comme prévu, aggravera à nouveau la situation.

Les effets de la crise corona sur le fonds de pension de la Veska sont gérables. Les « chutes » des valorisations des actions ont presque été surmontées. Ce n'est que dans le cas de l'immobilier commercial que nous attendons encore des corrections de valorisation qui, dans certains cas, ont entraîné des reports de location et des renonciations. Les véritables « échecs » financiers sont rares jusqu'à présent. Aucun effet ne peut être mesuré dans le secteur de l'immobilier résidentiel.

Taux de couverture à fin août 2020
Le taux de couverture du fonds de pension Veska s'est amélioré d'environ 1,4% à 119,8% par rapport au mois précédent.


-1,8% de rendement sur les placements fin juillet 2020

Le marché boursier revient à la "normalité" et se redresse encore en juillet 2020. Une condition préalable à la stabilité du marché est toutefois que, en ce qui concerne la crise de la couronne, une résurgence des taux élevés d'infection et de mortalité puisse être évitée.

L'économie s'adapte progressivement aux conséquences et aux changements nécessaires résultant de la crise de la couronne. Il y a des gagnants et des perdants. Alors que l'industrie des technologies de l'information et de la vente par correspondance profite du verrouillage et de la "poussée" des bureaux à domicile, l'industrie du voyage et du transport aérien en souffre. L'économie est actuellement secouée et contrainte de rester innovante et adaptable. Ce processus est parfois douloureux et ne se déroule malheureusement pas toujours sans perte d'emploi. D'autre part, des opportunités et de nouveaux emplois sont créés dans d'autres endroits.

Taux de couverture fin juillet 2020
Le degré de couverture du fonds de pension Veska s'est amélioré d'un peu moins de 1% par rapport au mois précédent, pour atteindre 118,4%.


-2,8% de rendement sur les placements fin juin 2020

La phase de reprise constatée sur les marchés des capitaux est toujours en cours mais on note désormais un ralentissement. Certains (même de grande taille) pays continuent de lutter pour relever les défis médicaux liés au coronavirus. D’autres ont manifestement surmonté le pire et font face aux conséquences économiques de la pandémie. En juillet, l’UE a décidé de mettre en œuvre un gigantesque plan de sauvetage, avec pour objectif d’atténuer les conséquences de la récession dans certains pays particulièrement touchés.

La Suisse a bien fait face à la pandémie. Toutefois, le nombre de chômeurs dans le pays devrait augmenter ces prochains mois. Une fois de plus, on se rend compte à quel point l’économie suisse dépend du commerce extérieur. Quand les clients étrangers qui sont censés acheter des produits suisses ne vont pas bien, même les bas chiffres de contamination enregistrés en Suisse ne servent pas à grand-chose économiquement parlant.
Cependant, une crise offre toujours des opportunités et l’économie suisse a toujours pu, dans le passé, s’adapter rapidement aux conditions changeantes du marché. Parfois, les crises peuvent aussi donner un coup de fouet à l’innovation porteuse d’avenir.

Taux de couverture fin juin 2020
Le taux de couverture de la Caisse de pension Veska est estimé à 117,5% fin juin 2020.

Mise en œuvre de l’approche cœur-satellite
En accord avec le mandat qui lui est confié, le Bureau a commencé à transférer dans des fonds indiciels les titres en actions et obligations qui étaient directement détenus jusqu’à maintenant. Ces travaux s’achèveront fin juillet.
Lors de sa réunion du 12 juin, le conseil de fondation a décidé de procéder à un ajustement modéré de la stratégie de placement. Les «perdants» sont ici les obligations tandis que les «gagnants» sont les placements alternatifs. La stratégie de placement remaniée sera présentée prochainement dans le cadre d’une information séparée.